Quel outil utiliser pour gérer les accidents de travail ?

Quel outil utiliser pour gérer les accidents de travail ?

Les IJSS et ATMP ont une grande importance autant pour la société que pour les salariés. Dès lors, il convient de bien les comprendre et les gérer. Et pour cela, vous devrez disposer d’un outil fiable et performant dédié à cet effet.

En effet, il doit s’agir d’un logiciel efficace pour vous permettre d’assurer la bonne gestion de vos IJSS et ATMP. Si vous souhaitez savoir quel logiciel recourir pour gérer les accidents de travail, alors vous trouverez la réponse dans ce guide.

A lire aussi : Vos obligations pour créer une micro-entreprise dans le BTP

Un outil pour bien gérer ses ATMP

Grâce des outils performants à l’image de Simplicia, vous avez la possibilité de gérer de manière rapide et efficace vos IJSS et ATMP. Ce genre de logiciel offre de nombreux avantages à travers leurs fonctionnalités.

L’étude des ATMPs

Avec un bon outil, vous devrez pouvoir bien gérer vos ATMPs et y trouver l’ensemble des informations dont vous avez besoin. De ce fait, vous pouvez avoir devant vos yeux certaines statistiques pour prendre les précautions nécessaires et ainsi pouvoir filtrer les ATMPs en fonction des paramètres qui vous intéressent. Par ailleurs, l’outil peut vous montrer une présentation des ATMPs.

A lire également : La rupture conventionnelle : explication du fonctionnement

Une centralisation des ATMPs

En centralisant la gestion de vos ATMP, vous pourrez plus aisément vous focaliser sur les données essentielles. Vous aurez donc à votre portée : les comptes employeurs, tous vos ATMPs, les éléments de calculs du taux, les rentes, les comptes consolidés…

outil utiliser pour gérer les accidents de travail

La possibilité d’intégration du logiciel métier

Dans le cas où vous possèderiez un outil métier et que vous voulez y ajouter des données de vos ATMPs, vous devez veiller à ce que l’outil choisi propose cette fonction. Vous bénéficierez ainsi d’un service sur mesure en termes d’intégration API. Grâce à cela, vous pouvez avoir accès aisément aux ATMPs par le biais d’API.

L’outil doit aussi vous offrir la possibilité de faire le croisement des nouvelles données avec celles déjà existantes, et de concevoir des KPIs beaucoup plus performants afin de mieux prendre connaissance des enjeux des Ressources Humaines de votre entreprise.

Un logiciel pour le suivi des IJSS

La couverture maladie recommande aux employeurs qui font de la subrogation de consulter leurs bordereaux de paiement pour les BPIJ ou les indemnités journalières. Et si vous vous enregistrez au niveau du service « attestation de salaire en ligne » de la page net-entreprises, vous pourrez avoir accès à BPIJ dans un espace propre.

Cela a tendance à rendre plus aisés les paiements pour chaque salarié en fonction des établissements de l’entreprise. Il suffit juste donc de renseigner le SIRET et la période en vue de connaître les données relatives au paiement et aux régularisations des indemnités journalières.

La subrogation constitue un élément important pour la société, vu que celle-ci peut rencontrer un décalage de trésorerie. De plus, ses indemnités de sécurité sociale pourraient ne pas être recouvertes si elle ne fait pas attention à ce point.

Il faut aussi prendre en considération le délai de prescription qui se fait le premier jour du trimestre suite aux deux ans d’absence. En réalité, dans le cas où la date limite serait dépassée, l’entreprise n’aura plus la possibilité de récupérer les sommes dues.

Les avantages d’avoir une solution de gestion dédiée

Face à toutes ces difficultés, il est vital pour les entreprises de mettre en place une solution digitale leur permettant de gérer efficacement et rapidement les accidents du travail. Les avantages sont nombreux.

Cela permet une traçabilité complète des événements. Grâce à la digitalisation des processus, chaque étape est documentée et archivée dans un système centralisé qui peut être facilement consulté en cas de besoin. Cela simplifie grandement le suivi des dossiers et garantit une transparence totale auprès des différents acteurs impliqués (employeur, salarié, médecin traitant…).

La mise en place d’un logiciel dédié assure une meilleure gestion administrative. Fini les erreurs dans la saisie ou les documents perdus! Tout est automatisé et centralisé dans le même outil: certificats médicaux, attestations de salaire, avis d’arrêt maladie… Les employeurs ont ainsi l’assurance que tous les éléments nécessaires pour le traitement du dossier sont bien présents au bon moment.

Certaines solutions intègrent aussi des modules prédictifs basés sur l’intelligence artificielle ou encore sur l’historique des accidents précédents. Ces fonctionnalités permettent aux employeurs d’anticiper certains risques liés à leur activité professionnelle ou encore de mettre en place des actions préventives afin de limiter ces accidents.

Cette solution facilite aussi la communication entre toutes les parties prenantes, tout en conformité avec les réglementations en vigueur. Tous les documents sont accessibles à tout moment et en tout lieu, tant que l’on dispose d’une connexion internet. Les salariés peuvent ainsi suivre l’évolution de leur dossier directement depuis leur compte personnel.

La mise en place d’un logiciel de gestion dédié aux accidents du travail est un investissement indispensable pour toutes les entreprises soucieuses de protéger leurs employés et de respecter leurs obligations légales. En simplifiant tous les processus administratifs et en améliorant la traçabilité des événements, ces solutions permettent aux employeurs d’optimiser leur temps et de mieux gérer leur trésorerie.

Comment choisir l’outil adapté à son entreprise et à ses besoins ?

Maintenant que nous avons mis en avant les avantages d’un logiciel de gestion des accidents du travail, il faut bien se pencher sur les critères à prendre en compte pour choisir la solution adaptée à son entreprise et ses besoins.

Il faut s’assurer que la solution choisie respecte les normes et réglementations françaises en matière de santé et sécurité au travail. Il faut donc vérifier si le logiciel dispose d’une certification conforme aux exigences légales, par exemple une certification ISO 45001.
La gestion des accidents du travail doit se faire après avoir étudié tous ces critères pertinents. Cela garantira une meilleure adhésion des utilisateurs et permettra d’améliorer l’efficacité globale tout au long du processus.