Pourquoi avoir une assurance professionnelle ?

Pourquoi avoir une assurance professionnelle ?

Peu importe la taille de votre entreprise et la nature de votre activité, vous n’êtes pas à l’abri des soucis avec les clients. Les plus mécontents peuvent même aller jusqu’à la justice. Face aux risques de défaillance de services, il est préférable d’avoir une assurance professionnelle. « Assurance professionnelle », c’est quoi exactement ? Quel est l’intérêt de l’avoir ?

Une assurance professionnelle, kesako ?

L’assurance responsabilité civile professionnelle est appelée couramment l’assurance professionnelle. Vous avez compris par son appellation qu’elle est destinée aux entreprises, mais les indépendants peuvent également le prendre. C’est elle qui va être jouée pour couvrir les risques d’erreurs, de défaillances et d’omissions de services dans l’exercice de l’activité. Avoir cette assurance professionnelle, c’est une garantie d’être bien couverte en cas de perte de documents confidentiels ou d’erreurs de timing qui ont des répercussions sur le client.

A lire aussi : Analyse PESTEL: une approche globale pour évaluer les enjeux d'une entreprise

Les avantages d’une assurance professionnelle

En signant le contrat d’assurance professionnelle, c’est votre entreprise, vos collaborateurs, vos partenaires et vos clients qui profitent d’une couverture. Parmi les avantages qu’apporte cette assurance, on peut citer :

  • La couverture contre les risques professionnels imprévus,
  • La couverture des frais de défense de l’entreprise en cas de litige présentée devant la justice face à un client insatisfait,
  • Le dédommagement d’un client, d’un collaborateur ou d’un tiers pour corriger les erreurs de l’entreprise et pour éviter le recours aux autorités compétentes,
  • La protection de l’entreprise donnant des conseils et procurant des services pour tiers,
  • La garantie de solvabilité qu’apporte cette assurance auprès des collaborateurs, des partenaires et des investisseurs.

Cette assurance professionnelle est-elle obligatoire ?

L’obligation ou non de souscription à une assurance professionnelle dépend de l’activité exercée par l’indépendant ou l’entreprise. Pour les professionnels de la santé par exemple, l’obligation est valable et ils doivent prendre une assurance de responsabilité civile médicale. D’autres professionnels comme les professionnels du droit, de l’immobilier, de l’architecture, du bâtiment ainsi que les agences de voyage, les métiers d’art et les autres activités réglementées doivent également avoir une assurance professionnelle spécifique.

Lire également : Comment créer un site Web rentable ?

Si vous n’exercez pas dans ces secteurs d’activités, si vous exercez une activité non réglementée, vous n’êtes pas obligé de prendre une assurance professionnelle. Cependant, ceci est fortement recommandé. Ne vous limitez pas non plus à une assurance responsabilité civile professionnelle. Prenez à prendre une garantie de protection juridique professionnelle pour avoir de l’aide et des conseils dans un litige vous opposant à un client, à un partenaire, à l’administration ou à un salarié.

Il est à préciser également que toute entreprise est obligée de prendre une assurance multirisque pour la couverture de son local professionnel.

Prendre une assurance professionnelle sur-mesure

Voyant le prix de l’assurance professionnelle classique, vous pouvez vous convaincre qu’elle peut convenir à votre activité. Sachez que dans certains cas, il serait judicieux de prendre une formule sur-mesure. C’est le cas si :

  • Votre chiffre d’affaires est très inférieur ou très élevé à la moyenne du secteur,
  • Vous avez une activité plus étendue ou plus restreinte comparée à la moyenne,
  • Vous proposez un produit ou un service singulier qui n’entre pas vraiment dans les normes de votre secteur d’activité.

Cette assurance professionnelle sur-mesure va se distinguer par les clauses qui la composent. Alors pour élaborer cette formule sur-mesure, exposez bien votre activité, vos besoins et vos attentes à l’assureur.

Ne pas avoir d’assurance professionnelle : les risques

On ne peut pas le nier : cette assurance professionnelle présente un coût et c’est ce qui freine certaines entreprises et professionnels à sa souscription. Si l’entreprise ou l’indépendant exerce une activité réglementée, la non souscription à cette assurance peut punir le responsable à six mois d’emprisonnement et à une amende de 75 000 euros d’amende. Si vous n’êtes pas obligé de prendre une assurance, sachez qu’en cas de dommage, vous risquez de payer plus que ce que vous devez à une compagnie d’assurance pour cette assurance responsabilité civile en une année.

Maintenant, que vous êtes convaincu, comparez plusieurs offres d’assurances professionnelles.