Quelle subvention pour un poêle à granulé ?

Quelle subvention pour un poêle à granulé ?

Le poêle à pellets attire de plus en plus de français car il s’agit d’une solution simple, confortable et facile à utiliser pour chauffer votre maison. Cependant, les coûts pour les ménages modestes restent importants, raison pour laquelle un soutien financier est disponible.

Quels types de poêles à pellets peuvent bénéficier d’un soutien financier ?

Le poêle à pellets est un appareil avec chauffage au bois supplémentaire. Il est également communément appelé poêle à bois et fonctionne par combustion, où des granulés ou des granulés de bois sont brûlés, créant de la chaleur dans la pièce de votre maison où il est installé. Il présente ainsi un rendement intéressant (au moins 90 %), à condition de porter le logo « Green Flame », ce qui confirme ses performances énergétiques et environnementales.

A lire aussi : Pourquoi refuser le CSP ?

Il est encore nécessaire de distinguer les fours à pellets des poêles à bois. En fait, les poêles à bois offrent un rendement légèrement inférieur à celui des poêles à pellets du ordre de grandeur de 70 à 85 %. Toutefois, selon l’accord, ils peuvent également avoir droit à un soutien financier.

Voici les outils auxquels vous pouvez avoir droit lors de l’installation d’un poêle à pellets sous certaines conditions :

A lire en complément : Quelles indemnités en cas de licenciement pour cause réelle et sérieuse ?

  • MPrimeRenov’ ;
  • Le bonus de conversion de la chaudière ;
  • Certificats d’économie d’énergie (CEE) : primes énergétiques et « boost d’économie d’énergie » ;
  • Le prêt écologique à taux zéro (Eco-PTZ) ;
  • TVA réduite à 5,5% ;
  • subvention municipale ;
  • le bilan énergétique ;
  • l’

  • aide du National Bureau du logement (Anah).

Comment installer mon poêle à pellets avec MapPrimeRenov’ ?

Suite à la fusion du crédit d’impôt pour la transition énergétique (Cité) et l’aide d’Anah, Maprimerénov, « peut vous aider à financer l’installation d’un poêle à pellets dans votre maison puisqu’il s’agit d’un appareil de chauffage au bois. Depuis le 1er janvier 2021, ce système est appliqué à tous les français étendu pour installer ce type d’équipement et ainsi consommer moins d’énergie.

Toutefois, pour en bénéficier, vos ressources et le gain d’énergie réalisé sont pris en compte pour déterminer le montant de ce soutien financier. En outre, le logement doit être achevé depuis au moins 2 ans au moment du début des travaux et être en France métropolitaine ou à l’étranger. En revanche, l’installation du poêle à bois doit être réalisée par un professionnel de RGE reconnu comme garant de l’environnement.

Par conséquent, le montant de « MapPrimeRenov » pour l’installation de cet appareil varie en fonction du revenu. Pour un poêle à pellets, cette aide est de 3 000 euros si vous appartenez à la catégorie des ménages à « revenus très modestes », de 2 500 euros pour la catégorie « revenus modestes » et de 1 500 euros pour les autres ménages. Maprimerenov’ peut également, avec l’aide des autorités locales, Eco-PTZ, bilan énergétique, TVA réduite à 5,5 % et certificats d’économie d’énergie (CEE).

Certificats d’économie d’énergie (CEE) pour financer l’installation d’un poêle à pellets

Si vous souhaitez installer un poêle à pellets dans votre maison, il est important de savoir que les certificats d’économie d’énergie (CEE), financés par des entreprises privées et exigés par l’État, peuvent vous aider à payer les coûts. Ils prennent différentes formes selon les acteurs qui leur sont proposés, comme le « bonus énergétique » ou le bonus « boost de chauffage ».

Les montants du CEE varient également selon les entreprises, mais se situent généralement entre 200€ et 800€ en moyenne. Divers autres critères sont ensuite pris en compte, tels que votre emplacement, les performances du poêle à pellets ou vos revenus.

Installer un poêle à pellets avec l’éco crédit zéro intérêt (Eco-PTZ)

Vous pouvez également utiliser un Demander un prêt écologique à taux zéro (Eco-PTZ) pour financer l’installation d’appareils de chauffage utilisant une source d’énergie renouvelable. Les poêles à granulés de bois sont donc éligibles si vous êtes propriétaire de l’appartement, que vous y habitiez ou que vous le louiez.

Ce prêt subventionné est soumis à condition de ressources, mais vous devez faire installer le poêle à pellets par un professionnel de RGE reconnu comme garant de l’environnement. De plus, votre logement doit être refermé pendant au moins 2 ans et doit rester votre résidence principale ou celle de votre locataire.

En ce qui concerne les montants de l’éco-PTZ, sachez qu’il est limité à 15 000€ si vous ne réalisez qu’un seul des travaux éligibles à cette aide. Le montant peut augmenter jusqu’à un maximum de 25 000€ si vous en gagnez deux en même temps, ou jusqu’à un maximum de 30 000€ si vous en gagnez 3 en même temps. La période de remboursement peut alors être définie sur peut être distribué pendant 15 ans maximum et vous pouvez combiner l’éco-PTZ avec Maprimerénov’, la CEE ou l’aide des autorités locales et régionales.

Comment installer un poêle à pellets dont la TVA est réduite à 5,5 % ?

Le poêle à granulés de bois étant un appareil de chauffage utilisant de l’énergie renouvelable, vous pouvez bénéficier d’une réduction de TVA de 5,5 % à l’achat. Cependant, ce four doit répondre aux caractéristiques techniques et aux critères de performance. Minimal.

Ils doivent également remplir certaines conditions telles que :

  • Votre appartement doit être achevé depuis au moins 2 ans au début des travaux ;
  • votre appartement doit être à usage résidentiel uniquement ; il peut être
  • à la

  • fois une résidence principale et une résidence secondaire ; vous pouvez être
  • propriétaire, résident, locataire ou résident gratuitement.

Installation d’un poêle à pellets à l’aide du Contrôle énergétique

Le bilan énergétique est essentiellement une aide financière que l’État fournit aux ménages modestes pour payer leurs factures d’énergie. Toutefois, il est possible de le convertir en « bon de travail » si vous souhaitez effectuer une rénovation énergétique. Cela vous permet de financer une partie de l’installation de votre poêle à pellets.

En revanche, sachez que vous ne pouvez pas en faire la demande vous-même, l’État l’enverra directement aux bénéficiaires en fonction de leurs revenus. Le montant de cette facture énergétique varie entre 48€ et 277€ par an, selon le montant des ressources, mais peut être accompagné de Maprimerenov, de la CEE ou de l’éco-PTZ.

Aidez les autorités locales à installer leur poêle à pellets

D’autres endroits où vous pouvez vous adresser pour obtenir une aide financière : les autorités locales. En fait, les régions, les départements et les municipalités proposent des dispositifs pour où leurs citoyens peuvent installer des poêles à pellets chez eux. Ces outils varient considérablement d’un endroit à l’autre.

Si vous voulez savoir quels appareils se trouvent dans votre région, il est préférable de contacter l’Agence nationale d’information sur le logement (Anil), où les autorités locales sont dispersées dans toute la France. Vous pouvez également vous rendre sur le site Web où vous pouvez utiliser un simulateur pour trouver toute l’aide disponible dont vous pouvez bénéficier, en quelques clics.

Comment installer un poêle à pellets avec l’aide d’Anah ?

Même si une partie de son aide a été transférée à Mapprimerénov’, l’Agence nationale du logement (Anah) propose également le programme « Vivre mieux la sérénité ». Vous ne pouvez pas financer directement l’installation d’un poêle à pellets, mais vous pouvez vous aider à financer et à soutenir un projet de rénovation global dans lequel vous installez le célèbre poêle à pellets sera.

Cependant, ils doivent répondre aux critères d’éligibilité de cette aide, ce qui signifie qu’ils appartiennent aux catégories des « ressources très modestes » et des « ressources modestes » selon les niveaux de revenus. Votre logement doit également avoir plus de 15 ans, où vous effectuez des travaux pour un montant minimum de 1500€, effectués par un professionnel de RGE.

Le montant de l’allocation est de 50 % du montant du travail jusqu’à la limite de 15 000€, avec une couverture au titre de la prime Vivre mieux de 10 % du montant dans la limite de 3 000€ pour les ménages ayant des « ressources très modestes ». Ce montant est réduit à 35 % du montant total du travail dans la limite de 10 500 euros, une prime de 10 % « Vivre mieux » étant couverte dans la limite de 2 000 euros pour les ménages disposant de « ressources modestes ».

Le travail réussi est IZI !

Je commence mon travail Un travail réussi, c’est IZI !

Je commence mon travail